Vies croisées

Observations depuis ma table de petit déjeuner dans un hôtel plutôt chic de Perpignan:

Une table de quatre russes. La dame blonde aux ongles fluo demande un café dans un anglais autoritaire. Il arrive. Elle redemande du lait froid. Il arrive. Un homme dont je ne vois pas le visage mais les jambes velues dépassant d’un short, demande deux grands cafés. Ils arrivent aussi. Plus tard les russes se lèvent et je remarque qu’un tout petit chien blanc les suit. Il n’a rien demandé.

Une table isolée. Un homme plutôt rond attend pour passer la commande. Il pianote sur son téléphone et regarde autour de lui. Une serveuse au doux accent (slave?) s’excuse de le faire patienter. Il dit ne pas être pressé et lui décroche un sourire compatissant.

Une table de 3. Je les vois mal mais les entends. Ils ont commandé une longue liste de choses. L’enfant ne veut pas manger ses céréales. Elles ne sont pas bonnes. La mère répond quelque chose que je ne saisis pas. Sa voix est lasse.

Une table de 2. Deux femmes. Elles m’ont parlé hier soir dans la gare. Elles cherchaient un endroit où manger. Ce matin, elles sont entrées peu après moi dans la salle du petit déjeuner et se sont servies au buffet. Une serveuse gênée leur a indiqué que le service se faisait uniquement à table. Le COVID, il ne faut pas toucher. La dame en noir, la plus grande, ne veut pas de pain. Du cake s’il vous plaît. Elle a enlevé son masque. Elle est plus jeune que je pensais. La teinte de son rouge à lèvres laisse imaginer un désir de séduction.

Je me demande si les deux femmes de la gare sont un couple. Ce qu’elles font ici. Pourquoi elles préfèrent le Savane au pain aux céréales. Je me demande pourquoi une d’entre elles a choisi de mettre des sandales si laides avec une si jolie robe. Je me demande si la mère de la table de gauche est exténuée parfois comme moi par le poids de la responsabilité éducative. Je me demande ce que le petit chien russe va faire à Perpignan une journée de juillet. Je me demande et m’émerveille des petits détails qui convergent pour créer ces moments où des vies se croisent. Si différentes et si semblables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s