Lettre à mes élèves

J’ai envie de vous dire de vous détendre avec qui vous êtes. Je sais que je le dis souvent sous des formes différentes. Peut être que je ne dis même que ça: je vous invite à être authentiques, à l’aise avec vous-même, honnêtes et justes dans vos actions et ressentis, clair.e.s sur vos intentions. J’ai mis des années à comprendre que tout ça ne demandait en fait aucun effort, juste de la détente.

Or la détente fait peur. Car si on se détend, alors on perd le contrôle illusoire qu’on croit avoir sur notre paraître et un peu notre être. Puis on se dit aussi que c’est bien trop simple de juste avoir à se détendre pour être heureu.x.se; ça doit être quand même bien plus difficile, il y a toutes ces postures à savoir faire, ces pratiques à maitriser et un éveil à atteindre. On se dit que si le yoga est une voie, c’est qu’il y a donc un chemin et un but, et ce chemin doit être ardu et le but relégué à un distant futur qu’on n’atteindra qu’à force de perfection.

Et non. Je revendique le non-effort et l’imperfection. A 51 ans, je ne suis plus intimidée par les difficultés du yoga, ni envieuse des postures acrobatiques sur fond de plage exotique. A 51 ans, j’étire mon corps endolori de vieille sportive quelques minutes ici et là, j’y glisse souvent un adho mukha et janu sirsasana. Je me mets rarement la tête en bas et n’ai plus du tout envie de urdva dhanurasana. Je pratique sur l’herbe du jardin, sur le parquet du salon, rarement sur mon tapis. Dès fois il est midi, d’autre fois 21h. Parfois je viens de manger, et je fais quelques torsions le ventre plein. J’invente des postures et des mouvements, souvent très simples et guidés par mon intuition; je tatônne et m’interroge sur les sensations, la respiration et mon attitude mentale. Je me moque du résultat, car je ne cherche rien. A 51 ans, j’ai arrêté d’essayer. D’essayer de faire les postures parfaites, les postures reines, les postures tout court.

Et pourtant je pense vivre au coeur de mon yoga. Justement parce qu’il est ma vie, le rappel constant d’être au plus près de moi même, d’aborder mon monde et mon expérience avec une curiosité fraiche, un sens de l’humour. Le yoga, je le vis comme tous ces moments de flow, où je laisse tomber l’effort, où je reçois la vie sans lutte, sans « il faut », sans injonction. Car le moment de yoga nous est toujours disponible si on se rend à notre tour disponible à lui.

Le yoga, je vous invite à le sortir de du périmètre de votre tapis. De le vivre non pas comme une discipline imposée mais une discipline joyeuse; comme l’opportunité de vous rapprocher de vous même, enfin, sans crainte d’y trouver quelque chose à réparer. Je me trompe peut être, je ne vous demande pas de me croire mais d’aller expérimenter cette véritable liberté d’être. Celle à laquelle nous invite le yoga tel qu’il m’a été transmis. Les postures n’ont que peu de place dans cette approche, surtout si elles sont réduites à des formes dans lesquelles on doit forcer nos corps. Cessez d’utiliser le yoga pour devenir quelqu’un d’autre, pour vous améliorer; je crois vraiment qu’en faisant ça, on passe exactement à côté de ce que le yoga a à nous offrir de plus précieux. Aimez-vos vies, sous toutes leurs facettes, moquez-vous des conventions, pratiquez vos postures quand et comme vous le voulez, plongez vous au coeur de vous même avec élan, confiance et ferveur. Et si à votre tour, vous pouvez transmettre cette foi en l’humanité et ses possibilités, alors mon yoga aura pris tout son sens.

Une réflexion sur “Lettre à mes élèves

  1. Quel beau texte Elise .Je caitionne à 200 pour cent que le yoga est une pratique joyeuse et non une discipline restrictive ou l on doit….
    On doit pratiquer tous les jours
    On doit faire des postures parfaites
    On doit On doit …
    Non on vit pleinement .on est ce que l on est avec joie .Nous n avons rien à prouver à personne.
    Mille bisous Elise.tu m as tellement apporté.
    Nicole

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s