Chronique d’un voyage au sommet – J 11

Nuit à Camp Canada ou camp 1. Je suis beaucoup plus calme et même le vent glacial qui a soufflé toute la nuit n’a pu me sortir d’une certaine torpeur. Des guides argentins ont écouté de la musique et parlé tard dans les tentes avoisinantes et je me suis endormie dans un brouhaha de sons divers. J’ai cru entendre la voix de Max, le guide argentin, et je me souviens m’être demandée si pour lui aussi l’expérience du soir sur un des toits du monde gardait une saveur d’aventure.

AWExAconcagua 2020-8334.jpg

Photo Sunny Stroeer

Il est difficile encore de manger ce matin. On tente pourtant d’ingurgiter le plus de calories possibles. « Eat to summit » nous répète Sunny. Alex touche à peine à son petit déjeuner, un porridge grumeleux qui colle au fond du bol. On s’affaire aux dizaines de petites tâches qui sont nécessaires pour vivre à cette altitude. Vérifier la solidité de la tente, que les cordes qui la tiennent soient bien inclinées dans la direction du vent pour ne pas arracher la toile. Aller chercher de la neige au glacier, la filtrer, la faire bouillir, remplir les gourdes et s’efforcer de boire:; il nous faut 5 litres par jour. Faire l’inventaire de la nourriture, vérifier notre taux de saturation d’oxygène, évaluer nos maux de tête sur une échelle allant de 1 à 10. Je suis à 2 aujourd’hui, Alex est couchée au fond de la tente, elle estime un 7.

Nous montons ensuite au camp 2, Niedo, à 5550 mètres. Les sacs sont lourds et nos pas très lents dans la pente sèche. Les porteurs nous sourient, rares sont les équipes qui ne font pas appel à leur service. Les regards sont plutôt admiratifs; une des rares guide femme argentine nous prend en photo, « las chicas »! Nous maitrisons toutes maintenant le « rest step »; le poids dans le pied de devant, nous marquons une légère pose salvatrice avant d’avancer l’autre pied. Il y a quelque chose de très méditatif dans cette marche, nous parlons peu et nous laissons osciller au rythme de cette marche scandée. La poussière me gêne, j’essaie de respirer à travers le buff, l’air rentre difficilement et une vague sensation de panique se réveille dans un coin de mon esprit. Je fais un effort conscient pour ralentir encore ma respiration, calmer mon esprit et lève le regard vers l’espace pour y trouver du réconfort. L’effort est tout aussi physique que mental. Je sais que j’excelle à ce jeu là, mais ici personne ne joue, tout est littéral.

AWExAconcagua 2020-8305.jpg

Photo Sunny Stroeer

Mes yeux brûlent, la poussière mélangée au soleil assèche mes lentilles de contact et créent un filtre opaque à mon regard. Je saisis pourtant la beauté ardue du paysage, ces pierres posées sur des plans de sables blonds et ocres, les pénitents du glacier veillant sur elles.

 

Arrivées au camp 2, nous montons les tentes en commençant par la « social tent » qui est notre lieu de repas, sieste et conversation. Celle-ci est assez rapidement envahie d’alpinistes qui viennent nous dire bonjour. Chase et Jaden, guides de glacier en Alaska, nous rejoignent, Cole et Thomas arrivent ensuite. Nous sommes tous serrés dans cette petite tente, la proximité humaine convoitée par tous. J’écoute les conversations avec curiosité, je suis bien plus vieille qu’eux et envie la liberté d’être, les rêves et les possibles de leur jeunesse curieuse. On parle de sommets, d’amour et de relations humaines, la conversation est facile et franche; comme la montagne alentour, nous sommes nous aussi dénués d’apparats et de paraitre. Je touche intuitivement et sans effort à une véritable authenticité de coeur. Pas de catharsis ni de révélation dans ce voyage, mais la confirmation de l’indéniable beauté d’être humain.

AWExAconcagua 2020-8358.jpg

Photo Sunny Stroeer

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s