Vieillir un peu et aller plus haut

IMG_9964

Les mois sont passés, le temps s’est resserré et dans trois semaines à peine, je m’envolerai pour l’Argentine. La première fois dans l’hémisphère Sud, j’ai hâte de me perdre dans une langue que je ne parle pas, dans un lieu où je n’ai pas de repère, et de gouter à la liberté qui vient avec le nomadisme et les territoires inconnus.

Demain j’aurai 49 ans, je n’y crois pas vraiment, ce n’est pas moi cette quarantenaire IMG_9965vieillissante qui rêve encore comme une gamine de nouveaux horizons. Mon corps est entrainé, mon esprit ouvert, comme il y a 20 ans; l’angoisse latente, souvent sans objet, qui me ronge parfois est peut être le signe des années, j’ai perdu en nonchalance mais pas en désir.

Je me projette déjà dans la longue marche qui va me mener en haut de l’Aconcagua, à 6962m, le plus haut sommet hors d’Asie, un des « 7 summits ». Il fera chaud les premiers jours malgré l’altitude de départ (3000m), le sac sera lourd, les nuits courtes et inconfortables. J’ai envie de me m’immerger dans le rythme long et lent de la marche d’approche, de sentir le soleil d’un autre hémisphère, de traverser des rivières inconnues et de m’enfouir dans la simplicité du mouvement.

Le froid glacial qui nous attend en altitude est très abstrait pour moi depuis ma Provence où le soleil d’hiver réchauffe encore. Le couloir de mon appartement est jonché de polaires, de doudounes, moufles grand froid et autre matériel, tout cela sera bientôt sur mon dos, dans un immense sac qui dépassera de plus de 30 cm au dessus de ma tête.

IMG_0130.jpg

L’équipe est composée de Sunny, notre leader, alpiniste professionnelle, détentrice du record de vitesse sur l’ascension de l’Aconcagua et ultra traileuse chevronnée. Andrea travaille pour la préservation de l’environnement dans l’Oregon et habite avec son mari et ses deux enfants dans un school bus américain. Alex est sommelière dans le Nord Est Américain et ancienne grimpeuse pro. Je complète cette cordée toute féminine, avec quelques années de plus, parfois moins d’expérience mais une passion pour la montagne qui m’habite depuis toujours. Nous sommes une belle équipe de débrouillardes et savons traverser les inconforts des longs efforts d’endurance.

Je serai le 10 janvier à Mendoza, nous commencerons notre marche d’approche le 13 janvier, nous avons prévu être au camp 1 le 18 janvier, au camp 2 le 22 janvier, au camp 3 deux jours plus tard pour une tentative de sommet le 25 janvier si la fenêtre météo et la forme sont là. Puis redescente vers la vallée et retour en France le 1er février. Nous aurons fait 9753 mètres de dénivelé, la plupart au dessus de 5000 mètres d’altitude, et un total de 67,5 km. Le manque d’oxygène, le froid et le poids des sacs seront les paramètres les plus difficiles à gérer, l’ascension ne sera pas très technique, même si le manque de neige cette année rend certains passages plus dangereux.

Ma forme générale est très bonne mis à part le petit rhume de saison et la fatigue de fin de semestre. J’ai passé mon été à courir dans les alpes et grimper sur les sommets; mon corps est résistant, je peux maintenant faire beaucoup de dénivelé positif et négatif sans aucune courbature les jours qui suivent. Plus que tout, les gros efforts sportifs ne me font pas peur et me semblent même accessibles. J’ai déjà en tête de beaux projets pour 2020 à mon retour d’expédition: un 100km dans l’Aubrac et la traversée des alpes en solo du Lac Léman à Menton par le GR5 et ses variantes.

IMG_0057.jpg

Certains voient mes incessants projets comme une fuite en avant, jamais satisfaite. Je dirais que c’est dans ce mouvement qui tend vers l’horizon des possibles que j’aspire à m’accomplir et à inspirer chaque femme à trouver en elle ce petit grain de folie, de gaminerie, cette belle dose de force et de débrouillardise qui fait notre pleine humanité.

Je remercie du fond du coeur tous ceux qui ont soutenu ce projet au fil des mois. Grâce à vous je vais me rapprocher un peu plus près du ciel et ramener un morceau de rêve.

IMG_0134.jpg

Chase your dreams, however crazy they might seem. With all my heart,

Elise

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s