Expédition Aconcagua: toucher au possible.

C’est un de mes plus vieux souvenirs. J’avais 4 ou 5 ans, j’étais avec mes parents dans les Alpes suisses, quelque part sur les hauteurs de Braunwald où nous passions nos étés. Je me souviens d’un lac bordé de neiges éternelles. Un randonneur s’est arrêté, s’est étonné de voir une si jeune enfant marchant à cette altitude, et pour me féliciter de mon courage et ma détermination, il m’a donné une edelweiss qu’il avait cueilli plus tôt. Ce cadeau interdit, ce trophée remporté à la force de mes petites jambes, je l’ai gardé précieusement des années dans une enveloppe bien rangée dans un tiroir fermant à clé du secrétaire de ma mère. Elle s’est perdue plus tard dans un de nos nombreux déménagements, mais elle est restée gravée dans un coin de mon coeur comme le symbole du possible.

39173300_10156060922926843_2854860934835339264_n.jpg

Je vais avoir 48 ans dans quelques jours, mon corps a bien vieilli mais mon amour des grands espaces est toujours aussi féroce. J’aime découvrir, explorer, ouvrir un peu plus l’horizon du possible. Parce que j’aime l’effort physique, c’est certain, mais aussi parce que je suis une femme et qu’en tant que telle et pour elles, j’aspire à traverser le plafond de verre, cette limite que nous posons, souvent inconsciemment à nos capacités et à nos possibilités.

13938342_10153984663911843_4416251235350561100_n.jpg

C’est pour cela, qu’il y a deux jours à peine,  j’ai demandé à intégrer une expédition 100% féminine menée par la talentueuse alpiniste Sunny Stroeer vers un des Seven Summits, l’Aconcagua. L’Aconcagua se trouve dans les Hautes Andes, en Argentine. Culminant à 6962m,  c’est le plus haut sommet hors d’Asie. Il n’est techniquement pas difficile, mais la longueur des étapes, le dénivelé important, l’altitude extrême, et les conditions climatiques en font un défi considérable. Sunny aime rappeler que cela n’a par exemple rien à voir avec l’ascension du Kilimanjaro, Aconcagua est plus proche d’un 8000m dans l’Himalaya.

Je n’ai pas ou très peu d’expérience de l’alpinisme mais je connais bien les efforts longs et difficiles. Parce que ma base d’entrainement est solide et ma motivation quasi infinie, parce que je crois qu’il y a un vrai sens à démontrer à toutes les femmes qu’on peut aller haut et loin, Sunny m’a intégré à l’équipe pour l’expédition de janvier 2020. C’est une chance et opportunité inouïes et au moment où j’écris ces lignes je suis partagée entre la gratitude, l’émotion et une dose saine de pétoches.

Je serai guidée dans ma préparation par ma fantastique Coach Megan Roche qui me soutient dans tous les défis de ma vie depuis un an et demi. Megan ne doute pas de ma capacité physique à entreprendre une telle ascension, la grande inconnue reste l’acclimatation à la haute altitude. Et ça, difficile de savoir avant d’y être. Une excellente préparation me permettra de mettre toutes les chances de mon côté.

Aller chercher l’edelweiss de mon enfance en haut de l’Aconcagua a bien sûr un coût. L’expédition elle-même coûte $4900, le billet d’avion jusqu’à Mendoza  environ €1100 depuis Marseille. A ça il faut ajouter le matériel obligatoire. Je vais essayer de louer certaines choses sur place (piolet, crampons), m’en faire prêter (avis aux amies alpinistes) et vais devoir investir tout de même dans certains équipements comme les chaussures, le duvet -30°, la doudoune spéciale expé et certainement le sac. Difficile d’estimer le coût du matériel pour l’instant, mais j’imagine que cela attendra autour des €1000. Enfin, il y a certains frais supplémentaires: le permis d’accès à la montagne ($800), l’assurance sauvetage obligatoire ($200), la douche au camp de base (si si c’est possible pour $15), la charge du portable ($5). J’ai estimé le cout total au plus bas à €7200.

Je pense pouvoir personnellement financer €3200, il me reste à trouver €4000. C’est pour cela que je fais appel à votre générosité si ce projet d’ascension vous intrigue et sa teneur féministe égalitaire résonne en vous (que vous soyez homme ou femme, il ne s’agit pas ici de mettre en avant des différences mais au contraire de démontrer une capacité commune qui relève bien plus de notre humanité que de notre genre).

Tout don sera apprécié, vraiment. J’aspire en retour à pouvoir ramener avec moi un parfum d’edelweiss et à inspirer ma communauté avec enthousiasme et authenticité.

J’ai créé un compte Leetchi pour recueillir les dons, c’est très simple d’utilisation: https://www.leetchi.com/c/expedition-aconcagua

Du fond du coeur et du haut des sommets, je vous remercie,

Elise

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s